Guide : Comment bien choisir ses jumelles ?

Fan de randonnées en pleine nature ? Envie de voir la flore, la faune et les paysages sous un nouvel angle ? Besoin de jumelles pour suivre vos compétitions favorites ? Une paire de jumelles est un accessoire idéal pour profiter au mieux de vos moments de détente en plein air. Mais le descriptif technique des jumelles n’est pas toujours évident à comprendre. En effet, pour choisir les jumelles qui répondent parfaitement à vos attentes, il est indispensable de prendre en compte différents critères comme le grossissement de la lentille, le réglage ou l’étanchéité. Découvrez dès maintenant notre guide complet pour bien choisir ses jumelles !

Découvrez l’ensemble de nos guides :

 

Le grossissement et le diamètre

Le grossissement et le diamètre correspondent à la capacité des jumelles d’augmenter la taille de l’élément que vous observez de loin. Ces deux éléments incontournables sont indiqués par deux chiffres (8×25, 10×25, 12×32, …) : le premier chiffre correspond au grossissement et le second au diamètre de l’objectif.

Le grossissement

En fonction du grossissement choisi, l’objet contemplé à travers les jumelles semble plus ou moins proche. Par exemple, avec un grossissement x8, l’élément observé paraît 8 fois plus proche. Il faut néanmoins préciser que, plus le grossissement est important, plus la luminosité est faible, le champ de vision restreint et le risque de tremblements élevé. On peut donc diviser le grossissement des jumelles en deux catégories principales :

  • Grossissement faible (x6, x7, x8) : rapprochement moyen, image stable et grand champ de vision.
  • Grossissement élevé (x10, x12, x15) : rapprochement excellent, tremblement de l’image (utilisation d’un trépied recommandé) et champ de vision restreint.

Le diamètre

En fonction du diamètre de la lentille, la paire de jumelles offre une luminosité plus ou moins grande. Cependant, la taille du diamètre influe également sur le poids et le volume des jumelles qui augmentent plus cette dernière est importante. On peut donc diviser le diamètre des lentilles de jumelle en deux catégories principales :

  • Petit diamètre (inférieur à x50) : peu encombrant mais image peu lumineuse.
  • Gros diamètre (supérieur à x50) : encombrant mais image très lumineuse.

Le type de construction

On distingue deux types de modèles de jumelles :

  • Les jumelles à prismes de Porro : reconnaissable à ses objectifs très écartés, cet assemblage est le plus courant. Très solide, il présente l’avantage d’offrir une très bonne luminosité aux images observées.
  • Les jumelles à prismes en toit : doté d’une technologie plus récente, ce modèle se démarque avec sa légèreté, son étanchéité et son volume plus compact.

Le réglage

Pour affiner la mise au point de vos jumelles, deux systèmes de réglage sont proposés :

  • Les jumelles fix focus (ou pré-réglées) : simples d’utilisation, elles ne nécessitent aucun réglage. Prêtes à l’emploi, elles permettent de bénéficier d’une image nette à partir d’une distance de 20 mètres minimum. Idéales pour une sortie en famille, elles peuvent être utilisées par petits et grands
  • Les jumelles réglables (ou ajustables) : dotées d’une molette de réglage, elles ont l’avantage d’offrir une image plus nette et plus précise. Avec un réglage qui permet de faire une mise au point de loin comme de près, elles se révèlent idéales pour l’observation de petits animaux à une courte distance.

L’étanchéité

Selon les conditions d’utilisation (météo, lieu d’observation, …), l’étanchéité des jumelles peut être un critère de choix plus ou moins important. Pour évaluer le degré d’étanchéité de votre paire de jumelles voici deux données standards à prendre en considération :

  • IPX0 : cet indice indique que votre équipement n’est pas étanche
  • IXP8 : cet indice indique que votre équipement peut supporter une immersion sous 91cm d’eau.

Pour un usage polyvalent ou exigeant, vous pouvez opter pour un indice  IPX4 ou supérieur.