Comment bien utiliser ses jumelles

Utiliser ses jumelles sans ou avec lunettes ?

En premier lieu, il faut savoir que la très grande majorité des porteurs de lunettes peuvent regarder dans des jumelles sans leurs lunettes.

En effet, lorsque vous fermez un œil et ajustez le réglage avec la molette centrale, vous faites la même action que votre ophtalmologiste quand il vous fait poser le menton sur son appareil, sans vos lunettes et met une correction pour vous faire lire des chiffres et des lettres dans sa boite blanche.

Qui doit garder ses lunettes pour utiliser des jumelles ?

Seules les personnes ayant une malformation oculaire ou un différentiel entre les deux yeux supérieur à +/- 4 dioptries devront garder leurs lunettes pour utiliser des jumelles.

 

Comment faire pour utiliser ses jumelles sans ou avec lunettes ?

La majorité des jumelles de qualité ont des œilletons rétractables par une petite rotation. Ceci permet en fait de rapprocher ou éloigner la lentille oculaire de l’œil.

L’œilleton sorti viendra se positionner fermement contre l’arcade sourcilière, donnant ainsi un point d’appui améliorant la stabilité.

L’œilleton rentré sera posé contre le verre des lunettes.

Si l’on utilise les jumelles sans lunettes mais avec l’œilleton rentré, les cils viendront toucher les lentilles et des contours noirs apparaitrons car la distance oculaire n’est pas respectée.

 

Comment bien tenir ses jumelles ?

A l’instar de la photo ou du tir à la carabine de précision, l’observation avec des jumelles permet à l’œil de viser un sujet à distance en passant au travers d’un appareillage : appareil photo, lunette de visée ou jumelles.

Il va de soi que la position sera donc identique :

  • Les pieds sont bien ancrés au sol
  • Le bassin est bloqué
  • Les jumelles sont bien tenues à pleine main et non du bout des doigts et ce, quelle que soit la taille de vos jumelles (du bout des doigts vos coudes remontent)
  • Les coudes doivent ainsi être, de façon naturelle sans contrainte, en léger appui contre les pectoraux. Cette position évite d’avoir à supporter le poids de ses bras en plus du poids des jumelles et donc de tétaniser les muscles des bras générant un tremblement.
  • Les mains sont bien avancées sur les fûts des jumelles
  • Les oculaires sont bien en appui sur les arcades sourcilières ou contre les lunettes
  • La distance oculaire est optimisée en jouant sur l’inclinaison du visage (avancer ou reculer le menton comme quand on veut regarder par-dessus des lunettes)

Ça y est ! Vous avez la position idéale pour faire de longue et belles observations dans une position confortable.

 

Comment régler l’écartement des jumelles ?

Personne n’a le même écartement entre les deux yeux. La nature est ainsi faite !

C’est pourquoi l’on peut écarter ou resserrer les fûts des jumelles binoculaires pour trouver le point de confort.

Le principe est simple.

Si vous éloignez vos jumelles à 50 cm de vous, vous verrez deux petits ronds blancs au milieu de vos lentilles oculaires.

Il faut aligner vos pupilles avec ces ronds blancs.

Pour cela :

  • Ecartez aux maximum vos jumelles : vous obtenez deux images distinctes.
  • Rapprochez progressivement les fûts de vos jumelles pour fusionner les deux images jusqu’à les faire chevaucher.
  • Puis revenez en arrière
  • Vous allez trouver un endroit qui correspondra à l’alignement de vos yeux avec les lentilles de vos jumelles.

C’est le point de confort.

 

Comment bien régler ses jumelles ?

Toutes les jumelles à réglage manuel ont une molette centrale et un réglage de la netteté de l’œil droit, situé majoritairement entre le fût et l’oculaire droit (d’autres ont le réglage à l’avant de la molette centrale)

Pour régler des jumelles à sa vue il faut (toujours dans cet ordre) :

  • Viser un sujet de 50 à 100 mètres (idéalement des arbres car il y a beaucoup de détails)
  • Fermer l’œil DROIT*
  • Régler l’œil GAUCHE avec la molette centrale

Puis

  • Fermer l’œil GAUCHE*
  • Régler l’œil DROIT avec la molette de l’œilleton droit sur le même sujet qu’avec l’œil gauche
  • Ouvrir les deux yeux et vérifier que l’image est bien nette.

A partir de là, vous ne touchez plus à la molette de l’œil droit car vous avez réglé votre dioptrie de l’œil droit par rapport à votre œil gauche.

Vous n’utilisez que la molette centrale pour faire la mise au point sur le sujet que vous sélectionnez quelle que soit la distance.

Vérifiez épisodiquement votre réglage de dioptrie en fermant alternativement l’œil droit puis l’œil gauche sur un sujet proche.

Il ne sert à rien de modifier votre réglage sur un point très éloigné car il n’y a pas assez de précision.

Evitez de prêter vos jumelles car vous devrez refaire votre réglage, chacun ayant une vue différente de l’autre.

*Astuce : Si vous n’arrivez pas à fermer un œil, mettez le cache devant la lentille d’objectif

 

QUESTIONS FREQUENTES :

J’ai des contours noirs dans ma vison sur un ou deux yeux

  • Les yeux sont trop rentrés dans les œilletons
  • Un ou les deux œilletons sont mal déployés (rotation sans forcer sur les œilletons rétractables)
  • L’écartement de vos jumelles n’est pas bon

Je vois trouble dans un coté

  • Vos jumelles ne sont pas réglées à votre vue. Effectuez le réglage de l’œil gauche avec la molette centrale puis de l’œil droit avec le réglage latéral sur un sujet à 50/100 mètres.

L’image tremble quand j’observe

  • Mauvaise position ou mauvaise prise en main des jumelles générant un tremblement.
  • Vos jumelles sont trop puissantes. Optez pour un grossissement inférieur ou utilisez un adaptateur pour mettre vos jumelles sur un trépied.